[Numérique]L’enseignement à distance – les pour et les contre (introduction)

[Article publié sur flutetraversiere.fr par Mihi Kim] Comment ça, cours à distance? Devant un écran? Et ce sera synchronisé? Beaucoup de questions et peu de réponses aujourd’hui quand il s’agit du questionnement sur l’enseignement à distance qui est tellement d’actualité. Voici un petit article afin de déblayer le terrain et expliquer comment rendre l’expérience viable, choses impossibles à mettre une croix dessus, points positifs et hyper-compétitifs à absolument mettre en avant lors de la conception de sa propre méthode …

… il existent de milliers de possibilités comment créer son propre rituel de cours.

« oui, mais je préfère avoir une solution clé en main, et qui marche. »

Considérez l’enseignement numérique plutôt comme une voiture, et non comme un livre. Un livre est déjà écrit, et on voit sur la couverture de quoi il parle. Nous savons tous ce qu’est une voiture, mais nous savons également qu’on doit avoir un permis de conduire pour s’en servir entièrement et librement. Un livre est supposé nous apporter un point de vue spécifique, qui va nous servir de base pour créer notre propre opinion – nous l’approchons donc avec un regard critique. Si on n’y connaît rien, l’achat d’une voiture est une entreprise bien impressionnante! Quant au livre, nous pouvons également décider quand l’ouvrir, et à quelle vitesse le finir. Moins libre sur la conduite – chaque action est cruciale à chaque milliseconde. Les livres, plus on en a, plus on s’en réjouit. C’est rare qu’on se serve de plusieurs voitures en même temps. 

Puis la voiture, tant qu’on n’en a pas besoin, c’est cher c’est encombrant, mais à un moment donné devient indispensable sur tous les fronts. Aujourd’hui est un de ces moments où on ne peut plus se passer d’internet. Imaginez que vous commencez les cours de conduite au moment où vous avez déjà besoin de la voiture. Vous devenez IMPATIENTS. Première et dernière règle de l’informatique : ne soyez pas impatients. N’ayez pas peur, il n’y a aucune raison – contrôle + z est votre ami (note : commande pour annuler la dernière action, remplacée par commande + z sur les appareils Mac). Acceptez un certain temps d’apprentissage. 20 heures minimum avec un moniteur pour la conduite: bien qu’il n’y ait pas de danger physique, mais dû à la complexité, je pense qu’il en faudra pas moins pour le numérique. Disons que: ne vous attendez pas à pouvoir vous servir d’un ordinateur comme un chef dès les premiers pas.

L’informatique est un domaine extrêmement bien organisé. Chaque action doit s’effectuer dans un certain ordre, et tant qu’on se souvient du chemin parcouru, on peut trouver remonter à l’envers et recommencer à zéro. Selon mon expérience, toutes les catastrophes informatiques arrivent quand on perd le fil et qu’on continue de cliquer n’importe où sans vraiment savoir où aller. C’est précisément comme si vous devez aller quelque part en voiture, le plus vite possible, et vous partez sans plan ni GPS en fonçant à toute vitesse dans le tas.

Revenons à cette fameuse «solution qui marche». C’est comme si vous disiez, je voudrais une voiture qui conduit toute seule. Vous voyez où je veux en venir – on n’y est pas encore. On y sera, peut-être, bientôt. Mais pas en 2020. Le facteur humain est décisif – la clairvoyance de ce qu’on veut faire, de ce qui est possible ou non, et puis l’habilité de lancer diverses actions au bon moment pour obtenir le meilleur résultat.

Comme prendre un virage.