[Documentation] Alexandre Desplats l’enchanteur du cinéma

Par Alexandra Cohen

Sa musique subtile, épurée, respire, émerveille.

 »Mon travail, montrer l’invisible. Chercher un point où la musique devient l’image.
Grâce à la musique, j’essaie d’amplifier les émotions du film, de les transposer en notes.
Ma femme, violoniste, m’a fait entendre et utiliser les cordes plus finement ».

Alexandre Desplats

Il adore  explorer, changer de registre. Une grande complicité artistique l’unit à sa femme, Solrey ( Dominique Lemonnier). Violoniste solo, chambriste, et sa directrice artistique :  »  Sa musique,  enveloppe l’image sans la dévorer »

Flûtiste, compositeur de musique de films, 2 fois oscarisé, dont le dernier en 2018, pour  The Shape of Water, La forme de l’eau, de  Guillermo  Del Toro. Il travaille beaucoup avec Michel Audiard ( De battre, mon ceour s’est arrêté, De Rouile et d’os, Le Prophète...). A composé les BO de La Jeune fille à la perle,  Le discours d’un roi, The Imitation game,  The Tree of life, Harry Potter et les Reliques de la mort, The Grand Budapest Hôtel…150 BO. John Williams l’a influencé dans son travail. 

Lire l’article
https://www.ouest-france.fr/culture/musiques/alexandre-desplat-l-enchanteur-du-cinema-6817946

Visionner, écouter…
https://www.francemusique.fr/musiques-de-films/playlist-alexandre-desplat-en-10-musiques-de-films-67735

[Documentation]L’islande…pépinière de talentueux musiciens !

par Alexandra Cohen

Comme en témoignent les jeunes compositeurs interprètes islandais Olafur Arnadls, Johann Johannson, la compositrice violoncelliste Hildur Guðnadóttir, et bien d’autres…L’Islande regorge de talentueux musiciens amateurs et pro., tout genres musicaux confondus.  De nombreux festivals animent aussi l’île de feu et de glace. L’apprentissage de la musique dès le plus jeune âge est très présent dans ce petit pays de 338 000 habitants, et … presque autant de musiciens… !

Olafur Arnalds ( voir photo) : musicien majeur de la scène musicale islandaise, pianiste, guitariste et batteur,  proche de Nils Frahm et  Max Richter.  Il distille des morceaux atmosphériques. Sa musique instrumentale minimaliste, mêle subtilement piano (ou claviers), instruments à cordes et sons électro. À la fois légères et entêtantes, ses compositions, empreintes de mélancolie, flottent entre ambient, dream-pop, néo-classique et BO de films. Il a enregistré 13 albums,  dont For now I am winter et Re:member. Il joue régulièrement en France ( à la Philarmonie, l’Olympia…).

Il a composé la musique envoutante de la série anglaise Broad Church. Ressentait une connexion entre son univers musical et celui de cette série policière de qualité : « un même sens fort de la mélancolie, mais toujours doublé d’une notion d’espoir et de bonté de l’humanité. Une certitude qu’à la fin, malgré tout, tout ira mieux ».

Olafur Arnalds : morceau Only the winds, piano et vcelle, en live : https://youtu.be/qXfCCcEQo7A 

Hildur Guðnadóttir : cette jeune compositrice et violoncelliste a signé la BO qui a remporté l’oscar 2020 de la meilleure musique de film, qu’elle interprète au violoncelle : la  magistrale musique  du film Le Joker, avec l’acteur Joachim Phénix.  Ce n’était pas gagné : Alexandre Desplats et John Williams étant aussi en  »compétition ». Elle a aussi collaboré sur des projets musicaux, avec le compositeur Johann Johannsson.  A 27 ans, Hildur a déjà enregistré 6 albums.  

Hildur Guðnadóttir  :  lire l’article et  visionner un extrait de la  BO du Joker

https://classiquemaispashasbeen.fr/2020/02/07/oscar-2020-hildur-gudnadottir-ou-la-musique-des-spectres/

Johann Johannsson : Nommé aux oscars pour la BO de Sicario et pour celle du film Une merveilleuse histoire du temps. Sa musique épurée, qui repoussait les limites de la musique,  était pour lui « une façon de communiquer directement avec les gens et leurs émotions ».

Jóhann Jóhannsson – ‘Flight From The City, de l’album Orphée

Sa musique est envoûtante, onirique, aérienne… De l’ombre à la lumière.. Musicalement, il était nourri de jazz, rock, éclectro. Il a cofondé Kitchen Motors, une organisation artistique, maison de disques et laboratoire d’idées, basée à Reykjavik.  A son  »actif »’, 10 albums,  dont Orphée et Copenhagen dreams. Il nous a quitté en 2018, à 42 ans.